Henri BASSO

Henri pm

Henry

Tu avais dit un jour, au cours d’une de ces douces soirées de Port Miou propices aux confidences et à la mélancolie, que tu souhaitais disparaitre sans faire de bruit, sans laisser de trace, comme un caillou que l’on jette à l’eau et dont ne subsistent que les ondes concentriques qui s’élargissent en se réduisant petit à petit jusqu’à disparaitre totalement.

Et bien voilà ! Tu l’as fais ! Tu n’as rien trouvé de mieux que de partir comme ça, sans bagage, sur la pointe des pieds un soir de mai 2018. Ah bravo Henry! Tu as bien réussi ton coup ! 

Aujourd’hui la calanque est orpheline de son pitbull au grand cœur et à la voix de stentor. Y’a pas de quoi pavoiser Henry !

Mais regarde ! Ils sont tous là tes amis, les proches et les moins proches, ceux que tu as formés, que tu as conseillé, avec qui tu as navigué, régaté, tes partenaires, tes adversaires, toutes celles et tous ceux que tu as aimé et qui t’ont aimé, pour te rendre un dernier hommage.

Et maintenant ! Qui boutera hors de la calanque les hordes de promeneurs indélicats ? Qui préparera le premier café dans la fraicheur d’un matin d’hiver ? Qui surveillera d’un œil l’amarrage de nos bateaux et donnera l’alerte en cas de problème ou d’urgence ? Qui nous racontera les derniers potins locaux, nous informera des dernières innovations nautiques ? Qui nous prodiguera un avis autorisé, un conseil pertinent, nous donnera un coup de main pour réparer ou améliorer nos bateaux ? Qui, maintenant que tu es parti ?

Alors soit ! Tu nous as lâchés, tu nous fais la gueule ! Mais ne compte quand même pas sur nous pour t’oublier, poulet ! Et dis toi bien que où que tu seras, sur quelque océan où tu navigueras nous viendrons te tirer les pieds ou les poils des oreilles, lors des soirées au coin du feu de Port Miou et d’ailleurs sur la grande bleue.

 

Et de ça tu peux en être sûr !

 

Tu vas nous manquer Henry !

Pour le CNPort-Miou

Robert Zamparo

Date de dernière mise à jour : 2018-05-19